skip to Main Content
Témoignage Pèlerinage – Antoine Chevrier Et Son œuvre.

À la rencontre du Père Antoine Chevrier et de son œuvre.

Lyon, La Guillotière

Samedi 6 avril 2019, invités par le père Darodes, 46 paroissiens de St Vincent étaient présents pour découvrir la vie du Père Antoine Chevrier qui a fondé le Prado en 1860. Nous avons passé la matinée sur le site de Lyon, quartier de la Guillotière, sur les lieux où le Père Chevrier avait loué une salle de bal pour accueillir les enfants qui, selon ses mots, « n’ont  rien, ne savent rien, ne valent rien », afin de leur dispenser gratuitement une instruction et un catéchisme. Il s’est occupé des pauvres. Nous avons chanté et prié dans l’église puis échangé avec le Père Bienvenu. Nous avons ensuite regardé un film sur la vie du Père Chevrier et visité le musée et sa chambre. Certains paroissiens ont pu recevoir le sacrement de réconciliation.

Limonest

En fin de matinée, nous avons repris le car en direction du site du Prado à Limonest qui fût aussi un lieu de formation pour les Prêtres. Nous y avons pris le repas préparé par les frères de la communauté. Moment convivial pendant lequel chacun a pu rencontrer d’autres paroissiens. Puis, nous avons pu nous promener librement dans les jardins et/ou prier à l’oratoire.

L’après-midi, un prêtre nous a expliqué les écrits du Père Chevrier, ses enseignements et ses études de l’Évangile. Un autre prêtre artiste nous a expliqué les divers tableaux qu’il a peints sur la vie du Christ. Ce temps fort s’est terminé par l’Eucharistie présidée par le Père Jean-Luc Darodes que nous remercions particulièrement de nous avoir permis de découvrir ou redécouvrir le message du Père Chevrier.

Alors qu’il est déjà prêtre depuis six ans et qu’il a démontré, lors de l’inondation du printemps précédent, la proximité et l’amour qu’il avait pour ses paroissiens de la Guillotière, Antoine Chevrier devant la crèche un soir de Noël, ressent « sa conversion par l’incarnation », une expérience impressionnante : « En prenant un corps pour devenir comme nous, Jésus a voulu être un homme dépouillé, crucifié, mangé ». Antoine Chevrier a pris ce modèle pour son sacerdoce, et il a fondé le Prado pour que d’autres prêtres puissent faire de même.

Ce logo du Pardo illustre la spiritualité du Père Chevrier à travers les symboles de la Crèche, la Croix et le Tabernacle ; il permet de méditer l’œuvre de Dieu à travers son Fils.

Joëlle et les membres de l’EAP
de la paroisse Saint Vincent en Lyonnais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Robert

RKM

Back To Top