skip to Main Content
Diocese Denier (service Com Diocese Lyon)

Les chrétiens financent la vie de la paroisse

Vous le savez sans doute, la paroisse ne vit que de dons et ne reçoit aucune subvention récurrente, que ce soit de la part de la mairie ou du diocèse de Lyon.

Notre souhait est que toute personne qui entre dans notre église découvre Dieu et son Amour. Cela oriente l’ensemble de nos choix et de nos dépenses. Notre projet est de prendre en compte chacun là où il en est dans son chemin vers Dieu. Pour communiquer, former, équiper en vue de cette mission, nous avons besoin de foi, de temps, de talents, d’investissement et… d’argent !

Pour cela, voici différentes manières complémentaires de participer :

  • En premier par le denier de l’Église = salaires des prêtres actifs + retraités et des laïcs sous contrat.
    Pour donner au denier, voir le site du Diocèse.
  • En donnant de façon habituelles aux quêtes = charges de fonctionnement.
    Certains paroissiens ont adopté la quête prélevée sur leur compte, ils donnent un jeton symbolique.
  • Par un don au cas par cas (baptêmes, Mariages, Funérailles) = le Casuel
  • En offrant des messes = intentions particulières confiées au prêtre. À voir avec le secrétariat.
  • En dons et legs exceptionnels = projets de construction ou de rénovation.
    Pour participer au financement, choisir un projet en cours.

Exemple de recettes et dépenses dans la paroisse St Jean-Pierre Néel

recettes
2018 Resources Neel

dépenses
2018 Depenses Neel

Évolution sur trois années

Neel Denier 2016 2018

Plus de détails dans ce triptyque 2019 (pdf téléchargeable)

Tryptique 2019

Denier de l’Église

je donne au denier de l'Eglise

La collecte du Denier de l’Église permet de donner aux prêtres, aux séminaristes et aux salariés laïcs du diocèse les moyens de vivre et d’agir

Dans notre diocèse, comme dans la plupart des autres diocèses de France, l’Église ne reçoit aucune subvention(*) ni de l’État ni du Vatican pour équilibrer le budget des personnes. C’est seulement grâce votre générosité qu’elle peut verser un traitement mensuel d’environ 1 000 € à ses prêtres et évêques et assurer sa mission.

(*) En Alsace et Moselle, régis par le Concordat de 1801 et une ordonnance royale de 1828, non abrogés lors du Traité de Versailles en 1919, les prêtres catholiques, pasteurs protestants et rabbins juifs sont payés par l’État Français. Actuellement, ils y touchent entre 1 300 € pour un vicaire et 2 300 € pour un curé confirmé. ( La Croix du 10-02-2018 )

Vous pouvez donner au « Denier de l’Église » de plusieurs façons

 

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top