skip to Main Content

Chers amis, Chers paroissiens,

Je voudrais d’abord remercier les équipes d’animation paroissiales pour leur soutien quand, samedi, nous avons pris la décision d’annuler les messes du 14 et 15 mars. Par vos messages d’encouragement vous avez adouci la blessure que cette décision m’avait infligée. Je n’aurais jamais cru, le jour de mon ordination, que je serais amené à annuler des messes. Merci à tous ceux qui m’ont fraternellement soutenu.

Hier soir, le président de la République a annoncé un confinement, ajoutant que nous étions en guerre. Quoiqu’il en soit nous devons être irréprochables. Je vous demande donc de rester chez vous. C’est une période difficile, et ça risque d’être long.

Cette situation est inédite, nous ne cessons pas de le dire. Mais elle peut aussi être inédite par les bénéfices que nous pouvons en tirer. On nous donne la possibilité de vivre un beau carême : la privation de ne pas sortir librement, de ne pas manger ce qu’on veut, l’absence de contact physique et plein d’autres jeûnes. Mais cela nous permet de trouver du temps pour la prière, du temps pour partager par téléphone avec nos proches. Aujourd’hui la technologie nous offre de multiples moyens de communication.

Il y a aussi des voisins seuls qui ont besoin d’aide.

Web (gerd Altmann) Clouds 2709662

Proposons-leur de faire des courses ou de leur rendre d’autres services n’impliquant pas de contact physique.

Soyons en sûr, chaque carême finit par une résurrection. Il y a une passion, oui, mais la fin reste la résurrection, ne perdons pas cela de vue. Pour marcher jusqu’à cette Pâques je vous propose :

  1. De nous retrouver tous en même temps, chacun chez soi, le mercredi en fin de journée avec l’évangile du jour. Je ferais en sorte de publier un petit commentaire sur le site internet (paroisse-en-mornantais.catholique.fr) pour nous aider. Et puis de nous retrouver de la même manière, le vendredi à midi pour méditer chacun chez soi l’évangile du dimanche.

  2. Les enfants peuvent, eux aussi, méditer les textes en faisant un dessin qui illustre le texte. Vous-mêmes, adultes, pouvez être touchés par la parole de Dieu et être amenés à écrire un poème, une réflexion, un dessin, que vous pouvez nous envoyer par mail. À la fin de la crise nous pourrions rassembler tout cela dans un recueil.

  3. Le dimanche avec le père Pablo nous célébrerons la messe pour toutes vos intentions et nous mettrons l’homélie sur le site.

  4. Peut-être y a-t-il des personnes seules qui souhaiteraient être contactées. Vous pouvez nous faire passer leur numéro de téléphone pour que nous puissions les joindre et passer un moment avec elles au téléphone.

  5. Déjà des personnes se retrouvent au même moment tous les jours à 15 h pour faire une neuvaine vous pouvez vous y associer.

Vous avez peut-être d’autres idées pour mettre Dieu à la première place dans cette situation. Ne laissons pas le virus seul se déployer rapidement, déployons aussi la solidarité, l’espérance et la charité. Frères et sœurs je vous souhaite de recevoir un esprit créatif pour que ce temps soit un temps de bienfait.

Je vous invite impérativement de prendre soin de vous.

Et s’il vous plaît restez chez vous, je vous aime trop pour ne pas vous le redire.

Père Charles-Henri BODIN    le 17 mars 2020

Cet article comporte 20 commentaires

  1. Merci Charles Henri, votre initiative nous touche beaucoup ainsi que la compassion dont vous faites preuve. Soyez béni dans ce temps si particulier, mais qui débouchera sur la résurrection et quelque chose de beau et d’inattendu certainement. Joëlle et Daniel Tholly

  2. Merci Charles Henri
    Comme cela fait chaud au cœur que notre Père curé pense à chacun de nous.
    Cette période est tellement oppressante on a besoin de se réconforter les uns les autres.
    Quel beau message pour qu’on puisse être en communion.
    Moi j’ai vu sur Facebook une initiative pour aller des bougies demain soir
    Es tu au courant qu’en penses-tu ?
    Continue de nous nourrir de tes lettres.
    Merci beaucoup
    Portez vous bien avec Pablo
    Bises
    Nelly

  3. Merci Père Charles Henry de nous ouvrir les yeux sur ce « nouveau carême » si inattendu. J’ai l’habitude de dire que de chaque situation grave il peut en ressortir une bonne chose même si parfois c’est difficile de la voir et oui, je suis sûre qu’il en sera ainsi pendant et après cette épreuve tout en restant soudé et unis par la prière.
    fraternellement – Monique

  4. Merci mon Père d’être aussi près de nous malgré cet éloignement imposé en ce temps de Carême pour sauver le plus de vies !
    Que ça fait du bien de vous lire à défaut de vous entendre !
    Oui prenons soin chacun de nous, continuons de prier le Seigneur pour garder courage et confiance!
    A bientôt sur la toile !
    Famille GAUTHIER

  5. merci pour cette attention envers nous tous et toutes en cette pérriode qui nous bouscule et nous déstabilise dans notre fonctionnement Ces moments de communication à heure fixe vont etre précieuses
    merci encore que ce temps de repli soit un désert salutaire pour chacun (e) de nous tous
    B.Bonnier

    1. Merci,merci Charles Henry pour votre message d amour
      La solidarité de partage par téléphone, la prière, oh,oui,merci infiniment
      Elisabeth Bazin

  6. Merci Charles Henri de nous faire retrouver le sens premier du Carême : une bénéfique traversée du désert, avec, comme conséquence, un renouveau de notre relation à Dieu, à notre prochain, à nous-mêmes.
    Alain

  7. Merci Charles Henry.
    Nous savons comment cela est difficile pour toi, et pourtant nous avons besoin de ton encouragement! MERCI!
    Tu es vraiment notre berger…

  8. Un immense merci Pere Charles-Henri pour ce soutien spirituel pour ce chemin qui nous conduit à la résurrection et unissons-nous tous par la prière et l’entraide
    Il est demandé d’éclairer nos fenêtres les 19 et 25 mars alors
    Que cette lumière monte jusqu’à Dieu par l’intermédiaire de la Vierge Marie Restons tous unis dans la foi et la prière

  9. Merci pour cette communication, pour toutes ces propositions qui nous permettrons de rester en communion. Merci de ce soutien. Notre Pape François nous offre lui aussi sa messe journalière par TKO et encore bien d’autres propositions qui vont peut-être faire de ce carême si inattendu le carême le plus profond et le plus en communion avec toute l’Eglise et le monde entier. Que Dieu soit béni pour tout cet amour partagé.

  10. Merci pour cette lettre précieuse.
    En effet, ce carême est atypique, exceptionnel …
    Cette période difficile est sans doute également une occasion pour nous de découvrir, d’expérimenter, de prendre du recul, de (re)nouer des liens …
    de vivre pleinement ce carême pour en sortir le meilleur de nous même.
    Charles Henri, Pablo, prenez soin de vous et à bientôt

  11. Merci pour votre soutien .C est avec beaucoup de joie que j ai lu le signal .Il nous remplit d espérence .
    Charles Henri et Pablo , prenez soin de vous .

  12. Merci Charles – Henri pour nous avoir permis de nous retrouver pour la messe paroissiale. Nous avons eu l’occasion de découvrir Pablo guitariste . Un moment de grâce qui nous est donné pour prier ensemble . En attendant de nous revoir « à Pâques ou à la Trinité » comme dans la chanson de Malbrough !
    Avec ma fraternelle amitié
    Monique Boyer

Répondre à Andrée-Marie Sigrist Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avatar for Jean-François Devaux

Lettre du Père Charles Henri aux paroissiens

Back To Top