skip to Main Content
Église De Taluyers – Premiers Travaux
Séries d'articles : Restauration de l'église de Taluyers

2 – Premiers travaux

Nous possédons deux joyaux romans classés au patrimoine national : la chapelle St Vincent qui a donné son nom à notre Paroisse et l’église de Taluyers qui mérite à ce titre la grande campagne de rénovation programmée durant toute l’année 2019 par la municipalité.

Sans doute est-il utile aujourd’hui de vous présenter l’état d’avancement des travaux. Janvier et février ont d’abord été consacrés au déménagement et à l’installation des baraquements du chantier. Diverses réunions ont permis de préciser :

  • la protection, la restauration puis la mise en valeur par un éclairage adapté des œuvres artistiques 
  • les capacités de branchement et la qualité de la sonorisation ;
  • la possibilité d’utiliser une vidéo.
Les échafaudages montés

Ils permettent notamment de voir de prés la scène du Christ avec les Pèlerins d’Emmaüs

Les vitraux ont été enlevés, et l’on constate aussi le travail de restauration des peintures des voûtes à accomplir.

L’entreprise BEAUFILS travaille à celle des couvertures

L’entreprise COMTE travaille à la réfection des maçonneries.

Des visites du chantier sont organisées régulièrement en principe le samedi. Pour en bénéficier, il faut s’inscrire à la mairie de Taluyers
Téléphone : 04 78 48 73 17


Les catholiques des générations précédentes ont construit de si belles églises pour glorifier Dieu et célébrer Son culte. Un art et une culture en sont issus et c’est par attachement à eux que notre commune restaure cette église. Cet investissement intéressera les amateurs d’art et d’histoire.

Il devrait aussi nous émouvoir en tant que chrétiens. Si vous vous sentez concernés, vous pouvez venir renforcer notre «  Équipe d’Animation Liturgique ». Nous manquons de bénévoles pour la lecture mais surtout le chant et la musique. Contacts :

Bénévoles

  • Marie-Noëlle BERGERON : 04 78 48 20 58
  • Béatrice LANET : 06 32 22 88 57
  • Jean-Louis Souche : 04 78 48 78 02

Prière

La prière n’a pas disparu de Taluyers. La  » Fabrique  » accueille :

  • un groupe de prières chaque mardi à 20h.
  • une « assemblée dominicale de prière » le premier et troisième dimanche de chaque mois.

L’eucharistie enfin est célébrée chaque lundi et mercredi chez les sœur de Pie X. Les équipes de Montagny et de St Laurent nous ont accueillis fraternellement pour célébrer « nos messes » dans leurs églises. Ces échanges nouveaux nous ont permis de tisser des liens et de faire « Église ensemble ».

Jean-Louis Souche


https://www.fondation-patrimoine.org/les-projets/eglise-notre-dame-de-taluyers

Cet article comporte 5 commentaires
  1. Serait-il possible de profiter de cette restauration pour mettre un point final à une grossièreté qui trône au dessous de la fresque dite des “Pèlerins d’Emmaüs” ? Il est écrit : “Ils reconnurent Jésus à la fraction de pain”. Ce n’est pas le texte que l’on trouve dans l’Évangile selon Luc ; on trouve : “Ils le reconnurent…” La suite du texte n’est pas tout à fait conforme non plus, qu’importe… Mais ce qui est à la limite de l’hérésie est de trouver non pas ce “le” qui désigne le seul, l’unique, article défini qui évite toute erreur, mais “Jésus”. Sur le chemin d’Emmaüs Jésus est Christ ressuscité par Dieu ! La différence est fondamentale, ils ne reconnurent pas Jésus, mais ils le reconnurent. Reconnaître Jésus c’est reconnaître un homme et rien qu’un homme ; il y en avait beaucoup des hommes s’appelant Jésus. Ces pèlerins reconnaissent le ressuscité, ce Dieu, Fils de Dieu, Dieu fait homme sans perdre sa divinité, mort et ressuscité. Le mot Jésus est dans l’impossibilité de dire tout ça alors que cet article défini, “le”, choisi par l’évangéliste Luc lève toute ambiguïté.
    Les dessins qui ornent nos églises veulent signifier quelque chose de théologique ; serait-il possible, lorsque l’occasion se présente, de corriger une erreur ? Est-ce un non-respect à la fidélité de la restauration ? Merci… à tout le moins de m’avoir lu.

    1. Bien sûr. C’est le moment ou jamais…

      … Il est écrit : “Ils reconnurent Jésus à la fraction de pain”. Ce n’est pas le texte que l’on trouve dans l’Évangile selon Luc ; on trouve : “Ils le reconnurent…”

      Nous aimerions que la Fondation du patrimoine puisse prendre en considération cette judicieuse remarque. C’est elle qui gère le projet je crois, et je leur ai posé la question sur leur site. À suivre.

      1. Réponse de la fondation du Patrimoine :

        Nous vous invitons à prendre contact avec la commune de Taluyers pour leur soumettre, en effet nous ne sommes ni maître d’œuvre, ni maître d’ouvrage de ce projet. En vous remerciant,

        Lauriane Boulanouar (Chargée de mission)
        Ain-Ardèche-Drôme-Rhône et Métropole du Grand Lyon
        FONDATION DU PATRIMOINE

    2. « “ Ils reconnurent Jésus à la fraction de pain”. Ce n’est pas le texte que l’on trouve dans l’Évangile selon Luc ; on trouve : “Ils le reconnurent…” La suite du texte n’est pas tout à fait conforme non plus, qu’importe… »
      Je pense que si l’artiste qui a dessiné la scène avait voulu citer l’Évangile de Luc il aurait du reproduire l’intégralité des versets 30 et 31 du chapitre 24.
      Son besoin était de donner un titre à son œuvre. Pour cela il a considéré, dans son ensemble, le paragraphe de l’apparition aux disciples d’Emmaüs. Jésus y est présenté d’emblée par Luc : « Or, comme ils parlaient et discutaient ensemble, Jésus lui-même les rejoignit et fit route avec eux ». Le peintre n’est pas allé chercher plus loin pour désigner d’une façon compréhensible par tous l’institution de l’Eucharistie. En serait-il autrement aujourd’hui ?

      1. Bien plus gênant est d’avoir relégué le grand crucifix sur le côté de la nef, en hauteur, où le Christ ne peut plus être contemplé par l’assemblée des fidèles. Où voir la croix pendant la messe à Taluyers ? « Nous proclamons, nous, un Messie crucifié ». Heureuse église de Soucieu, où le beau crucifix est placé au fond du chœur, visible de tous :
        Peut-on profiter des travaux en cours dans l’église de Taluyers pour prévoir la réinstallation de ce crucifix à sa vraie place : accroché face à l’assemblée des fidèles, ou pourquoi pas posé sur un socle dans le chœur ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top