skip to Main Content

 

Pour une présentation plus fidèle, afficher la lettre sur le site web

Newsletter avril 2019

Secteur Pastoral du Pays Mornantais.
Paroisses de Saint Jean-Pierre Néel et Saint Vincent en Lyonnais.

https://paroisse-en-mornantais.catholique.fr/

Feuilles « Paroisse Infos »

Saint Jean-Pierre Néel


Télécharger (pdf)

Saint Vincent en Lyonnais


Télécharger (pdf)

Mis en avant

La Croix, Pèlerin et Croire lancent le débat !

J’ai répondu à cette consultation. Pour que vous puissiez faire de même, voici une copie de l’invitation que je me permet de relayer.
Je prie ceux qui l’auraient reçu par un autre canal, de m’excuser pour ce doublon éventuel.

 

La Croix - Croire
JEUDI 28 MARS 2019

Sophie de VilleuneuveSophie de Villeneuve,
rédactrice en chef de Croire
ÉDITO (copie de l’invitation à participer – Croire)
#Réparons l’Église !
Depuis plusieurs mois, l’Église est secouée par de multiples abus sexuels commis sur des mineurs et de nombreuses religieuses. Ces scandales ont été causés par des prêtres et des religieux, dont certains sont évêques ou cardinaux. Au cours de l’été 2018, le pape a adressé une Lettre au peuple de Dieu. « L’ampleur et la gravité des faits exigent que nous réagissions de manière globale et communautaire », peut-on y lire. Beaucoup d’entre vous ont réagi déjà sur notre site ou ailleurs. Vos commentaires manifestent votre besoin de débat. Avec les rédactions du quotidien La Croix et du magazine Pèlerin, nous avons retenu l’idée d’une large consultation de nos lecteurs et internautes sur le thème « réparons l’Église ». Confiants en l’avenir, ne considérant pas l’Église comme abattue, au nom de l’espérance chrétienne et en fidélité à l’appel du pape François, nous vous proposons de recueillir vos idées, de les partager, de les diffuser pour « rebâtir l’Église ». Ensemble, laïcs, religieux, religieuses, prêtres… faisons le pari de l’avenir. Car, nous le croyons, le matin approche et déjà le jour se lève ! N’hésitez pas à compléter cette enquête et à la partager autour de vous.
Pour agir, n’hésitez pas, vous avez la parole (site externe) :
PARTICIPEZ

 

Prochains événements

Sur l’agenda du Secteur Pastoral :

Tribune libre

« Je n’ai pas d’autre secours que toi, Seigneur »

Première lecture – livre d’Esther (grec) 4, 17…

Lecture du livre d’Esther

En ces jours-là,
la reine Esther, dans l’angoisse mortelle qui l’étreignait,
chercha refuge auprès du Seigneur.
Se prosternant à terre avec ses servantes du matin jusqu’au soir,
elle disait :
« Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac, Dieu de Jacob,
tu es béni.
Viens à mon secours car je suis seule,
et je n’ai pas d’autre défenseur que toi, Seigneur.
Car je vais jouer avec le danger.

Dans les livres de mes ancêtres, Seigneur,
j’ai appris que ceux qui te plaisent,
tu les libères pour toujours, Seigneur.
Et maintenant, aide-moi, car je suis solitaire
et je n’ai que toi, Seigneur mon Dieu.
Maintenant, viens me secourir car je suis orpheline,
et mets sur mes lèvres un langage harmonieux
quand je serai en présence de ce lion [son Roi Artaxerxès, ndlr] ;
fais que je trouve grâce devant lui,
et change son cœur :
qu’il se mette à détester celui qui nous combat,
qu’il le détruise avec tous ses partisans.
Et nous, libère-nous de la main de nos ennemis ;
rends-nous la joie après la détresse
et le bien-être après la souffrance. »

– Parole du Seigneur.

Mais... Je suis mécontent

Jeudi 14 mars 2019, j’ai lu ce texte proposé en 1ère lecture de la messe du jour sur https://www.aelf.org/ . Je suis ému par la beauté poétique du passage (un peu remanié), de la bouche d’Esther, jeune fille juive déportée, devenue Reine de Perse.

Vraiment, je ne suis pas content. Car aucun mot, aucune introduction, ne prévient que le Livre d’Esther est une pure légende. Bien sûr  le message est, on ne peut plus clair, « … mon meilleur défenseur, c’est Toi Seigneur », mais pourquoi ne pas annoncer que nous sommes dans la lecture d’une longue parabole ? Pourquoi cette absence de franchise envers le lecteur, qui me donne le sentiment que l’on veut me tromper par omission volontaire ? J’ai eu la désagréable sensation d’avoir été mené en bateau, parce que j’y croyais, moi, à cette reine, c’est tellement beau !

Depuis toujours

Depuis toujours, il m’est très difficile de distinguer dans les textes bibliques, la poésie, le mythe, la légende, du message sous-jacent. C’est vrai que je ne prends pas la peine de suivre la « Formation Biblique » en place dans notre Secteur Paroissial. Cette année le thème tourne autour du projet de l’évangéliste Luc.

Question

Je serais très heureux si quelqu’un pouvait répondre à la question qui me tarabuste : se pourrait-il que la part de légende soit moins importante dans le nouveau testament que dans l’ancien, et quelle est-elle ? Une petite part, la moitié, le tiers, les trois quarts ?

Paroles d'ailleurs

https://emmanuel.info/wp-content/uploads/2019/01/paray_2019_logo.png

Paray-le-Monial été 2019 | Top départ des inscriptions !

Les inscriptions pour les sessions d’été de l’Emmanuel à Paray sont ouvertes !

  • pour prendre un temps de ressourcement pendant les vacances d’été,
  • pour re-découvrir Paray-le-Monial en Bourgogne où Jésus est apparu et a montré son cœur,
  • pour grandir dans notre foi, dans la joie quelque soit notre âge…

Vous êtes tous invités à vivre une session cet été à Paray ! Dates, témoignages, programme spécifique, l’édition 2019 sera extraordinaire ! Les équipes d’animation sont à pied d’œuvre pour vous faire vivre une session inoubliable.

À propos de cette Newsletter

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-1.png.

Je vous invite à participer à l’enrichissement du contenu de la Newsletter.
Pour cela n’hésitez pas à écrire par mail à accueil.cure@free.fr  en mentionnant NEWSLETTER dans le sujet du message.

Il pourrait s’agir de  partager une info, un témoignage, un événement, une  réflexion personnelle etc. mais aussi de donner votre avis sur sa fréquence, le contenu que vous attendez, sa présentation ou des rubriques récurrentes à mettre en place.

Robert Kirsch
2019

Déjà inscrit, vous pouvez changer votre adresse mail ou mettre à jour vos données.
Pour ne plus recevoir la Newsletter, vous pouvez vous désabonner.

Back To Top